Dominique Dupin

Né en 1955, il vit et travaille à St Médard en Jalles (33)

C’est un véritable impressionniste d’aujourd’hui, qui traite tous les sujets en privilégiant l’atmosphère et la couleur. Après une carrière de menuisier-ébéniste à son compte, il se consacre enfin à sa passion : la peinture à l’huile, au couteau. Sa passion pour la nature, les paysages, les scènes de la vie, lui fournissent l’inspiration qu’il essaie de restituer sur la toile, souvent faite de lin. La peinture est un témoignage de sa vie, constamment renouvelée. (Béatrice D)

Dominique a le goût de la matière, de la pâte colorée, travaillée de diverses manières, celle du couteau l’emportant avec virtuosité. La technique n’est rien si on en use sans dessein. Or, voilà qu’elle traduit à merveille la lumière des saisons, les arbres bleus, jaunes, et rouges, au gré du temps qui passe. Voilà que les voiles, les vélos et les autos s’animent de couleurs qui flamboient. Les parapluies et les chapeaux, les kiosques et les parasols, signales par leur présence orgueilleuse que la femme, la vie et le désir de jouir de l’instant s’entendent d’un parfait accord avec le monde et ses cycles qui le font tourner. Que les coupoles soient de la main de l’homme ou de celle de Dieu, ciels éternels qui jamais ne se figent, l’important est de saisir ce souffle du moment où tout se dit, se dissout, se refait et se fixe finalement par la volonté du peintre. Silhouettes évanouies dans ces paysages luxuriants de chatoiements et de reflets humides mais qui saisissent la beauté incommensurable du présent. Bienheureux l’œil qui l’a vu, agile la main qui l’a restitué. Miracle de l’art qui nourrit l’esprit et permet de s’élever à une perception des choses au-dessus des sens. (Olivier et Isabelle Oberson)