Thomas Delalande

Né en 1990, il vit et travaille à Nantes.

Je travaille quasi-exclusivement dans mon atelier, mon cocon créatif. Mes créations ne nécessitent pas de modèle. J’aime imaginer des univers en utilisant mon imaginaire, sans me baser sur des photos. J’aime beaucoup la partie croquis, qui fait partie de mon processus créatif. Je le transpose ensuite à l’échelle sur ma toile et je me lance dans la peinture. Mes couleurs dominantes sont principalement celles qu’on peut retrouver dans la nature : le bleu, le vert, le rouge, et le jaune. J’aime les couleurs vives, qui amènent un dynamisme dans mes créations.

Mes sujets de prédilections sont la nature, l’impact de l’humain sur cette dernière, et l’architecture depuis le confinement, où j’ai souhaité représenter des lieux de vie idyllique, ou plus brutale, comme des successions d’immeubles. L’onirisme a également une part très importante dans mon approche, j’aime créer des univers où l’irréel vient se mêler au réel.

Mon style se rapproche de la mosaïque, en isolant chaque aplat de couleur. Il s’agit du Hard Edge, ou les transitions sont brusques entre les couleurs. Il y a un côté naïf, notamment dans mes représentations de jungle.             

Ma volonté est de transmettre des ondes positives à travers mes créations, malgré la période un peu anxiogène que nous traversons, d’apporter de la joie, et faire plonger le spectateur dans l’onirisme, se perdre dans mes créations.